📅Le jour où tout à commencé…

Nous sommes donc à la sortie de la réunion avec la PMI qui me dit: 

😟“Monsieur Laminsi, ce ne sera pas possible”.

Je suis dépité à ce moment là car j’ai déjà mis beaucoup de temps et d’argent sur la table. Je me suis même endetté pour que le projet soit possible et là, tout semble s’arrêter. 💥

C’est alors que Christophe dont je vous ai parlé hier prend les choses en main. 💪

🎥Retour sur images : 

En fait, avant que n’arrive ma première fille Luna et que je ne découvre le monde des crèches, je travaillais dans le monde des franchises. Mon métier était d’aider à dupliquer les activités (restaurants, commerces, services, etc.) 🛍️ 

Du coup, quand j’ai décidé de me lancer dans les crèches, j’ai rapidement compris qu’il y avait énormément de savoir-faire à maîtriser pour naviguer au milieu de toutes ces réglementations et qu’il serait bénéfique et que j’avais intérêt à chercher un expert 🌟 pour m’accompagner. 

Christophe était mon franchiseur, il coûtait cher, très cher, mais il avait l’expérience que je n’avais pas. Et cette expérience valait plus que les 47 840€ d’honoraires qu’il me coutait sur l’opération. (Oui, c’était 40 000 HT et à l’époque, la TVA était à 19,6% et non à 20% comme aujourd’hui) 💶

💰Soit l’équivalent de près de 60 000€ aujourd’hui !

L’équivalent de cette somme compte tenu de l’inflation serait aujourd’hui 57583€ ! Le projet à l’époque m’avait coûté plus de 200 mille euros. 

C’est cher. Très cher. 

Surtout quand vous n’avez que 29 ans, 

que vous n’êtes pas héritier, 

que vous avez toute la smala au pays à nourrir (car oui, en passant, je suis d’origine Camerounaise et j’y ai la majeure partie de ma famille, et comme vous savez, les la réputation de la famille africaine n’est plus à faire 🙂)

et surtout que vous payez tout ceci juste pour du conseil,

et ça vient en plus de tous les autres frais… 

Mais voilà, l’expérience n’a pas de prix… 💡

Par la suite, Christophe prend les choses en main. 

Et après de nombreux coups de fils et de rendez-vous, nous recevions le précieux sésame qui allait nous permettre d’accueillir les enfants. 

Quand on est parent, le besoin en place de crèche est une évidence qui devient palpable. 

On vit ce que c’est de ne pas avoir de solution dont on a besoin pour l’accueil de son enfant et l’urgence que ça représente de résoudre le problème. 

Mais il faut rester réaliste : les barrières à l’entrée sont énormes ! 

💰Même si tout le monde n’a pas ni 200 mille euros à mettre sur la table…

  • Mais voilà, la réalité et que tout le monde n’a 
  • ni 200 mille euros à mettre sur la table ou à emprunter, 
  • ni 2 ans à passer dans les démarches diverses et variées sans garantie de succès, 
  • ni l’expérience d’entrepreneur que j’avais à 29 ans du fait de mes précédentes aventures. 

De ce constat, je me suis demandé comment permettre à toute personne qui le souhaite de pouvoir contribuer à résoudre ce problème de manque de place, investir dans les crèches et en tirer les bénéfices, le tout, naturellement, simplement et sans les insurmontables barrières à l’entrée 🧱 de ce monde des crèches ? 

👑Et c’est de là qu’est née l’idée de Berso…

Et c’est de là qu’est née l’idée de Berso, le dispositif qui permet d’investir dans les crèches à partir de 10€ ! Comment c’est possible, je vous l’explique ici ! 👈

L’idée avec Berso est de permettre à tous les parents qui veulent contribuer à résoudre le problème du manque de place de crèche de pouvoir le faire sans aucune barrière à l’entrée… 🧱 

PS : Je vous prie de ne pas  diffuser le lien ci-dessus car il est réservé à nos fidèles parents. 

PS2: Je vous ai promis des cadeaux le 1er jour, voici le cadeau du jour !

PS3: Demain, je vous fais d’autres révélations sur pourquoi j’ai choisi la crèche et pas un autre secteur d’activité.

3 découvertes scientifiques qui accélèrent le développement de votre enfant

Demandez votre guide gratuit et mettez la science au service du développement de votre enfant. 

Entrez dans la cour...

Au Berceau des Rois, vous pouvez entrer dans la cour et recevoir nos informations réservées aux membre de la cour…