Micro-crèches à Bondoufle : Réglementations et tarifs.

Habitant Bondoufle (91070), Île-de-France, vous souhaitez faire garder votre petit enfant et prévoir un budget à cet effet. Mais il est toujours difficile pour les parents de calculer le prix pour une place disponible en micro-crèche. En effet, ceux-ci ne sont pas similaires aux tarifs des crèches, car la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ne les prend pas en compte directement. Donc, comment calcule-t-on le tarif pour une place en micro-crèche dans le 91 ?

Micro-crèche : Définition, fonctionnement, tarifs.

Qu’est-ce qu’une micro-crèche ? À la différence des crèches traditionnelles, les micro-crèches gardent seulement une dizaine de petits enfants (de 0 à 3/6 ans) en une seule section. Cet effectif limité permet un meilleur suivi et devient de plus en plus populaire chez les parents. En générale, les micro-crèches accueillent les enfants à partir de 8 h jusqu’à 18 h, avec des possibilités d’accueil régulier ou seulement occasionnel (une journée jusqu’à 5 jours). Les horaires peuvent varier d’un établissement à un autre.

Les micro-crèches privilégient le contact entre les enfants de tous les âges. Ainsi, les petits et plus grands font des activités de groupes et s’adaptent à travailler avec des enfants qui ne sont pas du même âge qu’eux. Ces micro-crèches sont gérées par un gestionnaire, privé ou public. Pour s’y inscrire, ou faire une pré-inscription, il est nécessaire de fournir quelques dossiers, à savoir, un justificatif de domicile à Bondoufle, un bulletin de paie, un acte de naissance du petit et un avis d’imposition si nécessaire. Néanmoins, chaque établissement se garde le droit de demander des dossiers supplémentaires, si le besoin est. Certaines structures peuvent exiger que la famille soit située dans la même région. C’est à dire que pour prendre une place en micro-crèche à Bondoufle, il faudra être habitant de Bondoufle. La pré inscription peut se faire en ligne via un formulaire, ou par téléphone.

Question tarif, il est établi par le gestionnaire de l’établissement. En effet, celui-ci se garde le droit de proposer un tarif égal ou plus élevé que le tarif calculé par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales). Ainsi, d’un établissement à un autre, le prix pour une place en micro-crèche est plus ou moins cher. À Bondoufle, il existe un réseau de micro-crèche, vous pouvez ainsi comparer les différents tarifs et voir quel établissement de garde de la petite enfance est le plus proche et le plus adapté pour vous et vos enfants.

CMG et micro-crèche, ce que la CAF prend en charge

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ne finance pas directement les parents qui gardent leurs enfants dans une micro-crèche. Les parents doivent donc débourser au préalable pour payer les tarifs d’inscription et les dépenses y afférant. Ensuite, ils peuvent obtenir une aide de la CAF à travers la CMG ou Complément du libre choix du mode de garde de l’enfant. Cette aide est calculée par la CAF selon le nombre d’enfants à charge et la situation financière des parents, couple ou parent unique. Pour effectuer le calcul, la CAF se base sur les revenus déclarés par les parents. Grâce à la CMG, les parents sont remboursés jusqu’à 85 % de la somme qu’ils ont payé. Néanmoins, l’aide n’est versée que si l’enfant est gardé un minimum 16 heures par mois à un tarif inférieur à 10 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *