Mettons un petit point sur les micro-crèches. Dans une ville urbaine comme Paris, la micro-crèche est une aubaine pour les parents. Elle permet à l’enfant de découvrir le monde extérieur avant qu’il entre dans les cours des écoles maternelles.

Tout savoir sur la micro-crèche Paris (13)

Pour les citadins, confier ses enfants dans une institution fait partie du quotidien. Pour ce cas précis, la micro-crèche apparaît comme une véritable opportunité. Elle apporte divers points positifs pour les parents et aussi pour les enfants. Les avantages pour cette autre forme de garderie ne sont donc pas rares. Ils sont nombreux et demeurent très importants, les uns que les autres.

Micro-crèche : c’est quoi ?

À la différence de la version plus classique en matière de garderie, la micro-crèche est une institution à taille humaine. Il s’agit d’un établissement de petit effectif qui ne reçoit que 10 enfants au maximum alors qu’il doit se loger dans une grande superficie d’au moins 100 m².

Les micro-crèches développent pour ses adhérents plusieurs projets qui visent à améliorer la faculté de l’enfant dès son jeune âge. Leurs services se consacrent plus sur l’écoute de l’enfant, son autonomie, son écologie et son initiation à la vie.

Conviens mieux aux parents qui travaillent pendant la journée, la micro-crèche ouvre ses portes en général pendant les horaires de travail usuel, soit de 8 h à 18 h 30. Pour les parents qui suivent des horaires de travail inhabituels, d’autres établissements proposent également des horaires plus souples.

Crèche traditionnelle et micro-crèche : lesquelles choisir pour ses enfants ?

À l’heure actuelle, les parents se penchent plutôt sur cette nouvelle version de crèche pour enfant. Si vous viviez dans une ville comme Paris, sachez que la micro-crèche reste le meilleur choix pour que votre enfant puisse se développer dans un environnement plus familial et plus convivial. Ses services demeurent très différents par rapport à ce que la crèche collective propose. Grâce à la taille de l’effectif qui est très réduit, les professionnels qui gardent les enfants connaissent mieux les enfants, ce qui leur offre la possibilité de les accompagner plus individuelle.

Micro-crèche : fonctionnement et mise en place

En général, les tuteurs et les professionnels qui gèrent les micro-crèches doivent avoir en leur possession un diplôme de niveau V, CAP en petite enfance ou auxiliaire de puériculture. Ces personnes doivent également maîtriser parfaitement l’univers de l’assistance maternelle. Elles doivent avoir au moins plus de 3 ans d’expérience. Il faut qu’elles puissent prendre en charge sans relâche les petits bouts de choux pendant ses heures de services. Pour les 10 enfants, les micro-crèches affectent au moins 2 ou 3 tuteurs à plein temps.

Comme il s’agit d’un établissement qui œuvre dans le domaine de la petite enfance, la micro-crèche doit être parrainée par un département ou une collectivité communale. Elle peut également se rallier à un établissement public comme un hôpital ou une association.

Les micro-crèches sont pour les parents une étape incontournable afin que leurs enfants puissent s’intégrer facilement lors de leur rentrée en écoles maternelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *