Décryptage de l'indemnisation de la CAF aux crèches de plus de 10 berceaux pendant l'épidémie du coronavirus

La CAF a dores et déjà pris position pour les crèches en PSU, c’est à dire les crèches de plus de 10 berceaux.

A l’heure où le sort des micro crèches est en attente, je vous le décrypte dans cet article, mais globalement, la position de la CAF est globalement très sévère à l’endroit des gestionnaires privés.  

Mais pour compendre, il faut commencer par comprendre le fonctionnement de la facturation des crèches de plus de 10 berceaux.

Comment fonctionne la facturation des crèches de plus de 10 berceaux ?

Dans ces crèches,  

  • les familles et la caf ne paient qu’environ ⅔ du coût de la place 
  • le réservataire paie le tiers restant. 

Qu’est ce que c’est qu’un réservataire ?

Par réservataire, comprenez, 

  • soit la municipalité (mairie, communauté de commune, département, etc.) si la crèche est publique ou
  • soit l’employeur d’un des parents si la crèche est privée

Comment a réagit la CAF pendant le Coronavirus ?

Dans ce contexte, la CAF qui, 

  • en temps normal verse en moyenne 28€/place/jour tous les mois à la crèche 
  • sans l’épidémie, aurait donc versé sa contribution à ces crèches puisque ce montant était budgété

a décidé de verser une indemnité de :

  • 27€/place/jour pour les crèches publiques
  • 17€/place/jour pour les crèches privées

Et ce, sans compter les pertes liées à l’absence des recettes des employeurs qui pourront le prévaloir du fait que la crèche n’a pas ouvert.

Que peut-on anticiper de la CAF pour les micro crèches pendant le Coronavirus ?

Pour rappel, ce contexte, une fois de plus, ne nous concerne pas directement puisque nous sommes une crèche dite en PAJE – comme la quasi totalité des micro crèches par opposition aux crèches dites en PSU qui est la totalité des grandes crèches concernées ici.

Ce qu’on lit ici est que bien qu’elles aient des coûts comparable, les crèches privées sont pénalisées par la CAF.

A ce sujet, une des plus grandes fédérations des crèches privées a publié un communiqué dans lequel, en incluant la contribution des réservataires, déplorent une perte restante de 15€/place et par jour. Cette perte qui, une fois de plus aurait pu être atténuée, puisque la CAF avait déjà budgété 28€/place/jour en question.

On se demande …

Où est la solidarité nationale ?

Tout ceci est très inquiétant quand on sait par ailleurs que :

  • derrière les annonces en grandes pompes du gouvernement, l’application sur le terrain est clairement en décallage.
  • le seul moteur de la création de place en crèche est dorénavant constitué par les acteurs privés.
  • que les crèches ont une activité de charges fixes et pour lequel plus on offre de la qualité, plus les marges sont faibles !

Qu’en sera -t-il pour nos petites micro crèche ?

Le président à dit que personne ne serait sera laissé sur le côté de la route. Il a peut être oublié de préciser qu’en attendant, il faudra peut être faire du stop !

A suivre…

3 découvertes scientifiques qui accélèrent le développement de votre enfant

Demandez votre guide gratuit et mettez la science au service du développement de votre enfant. 

Entrez dans la cour...

Au Berceau des Rois, vous pouvez entrer dans la cour et recevoir nos informations réservées aux membre de la cour…