Comment profiter des bienfaits de l’éducation positive et bienveillante ?

Chaque parent souhaite que son enfant devienne une personne ‘bien’ et bien sûr un adulte heureux. Mais la façon dont chacun va s’y prendre pour atteindre cet objectif diffère d’une personne à l’autre. 

En tant que crèche, je constate une augmentation régulières de l’intérêt des familles pour ce sujet. De ce fait, les parents parlent de plus en plus des nouvelles approches pédagogique. 

L’approche Montessori en fait partie et c’est celle dont nous avons choisi de nous en inspirer pour le fonctionnement de nos crèches. 

Mais avant tout…

Qu’est-ce que c’est au juste l’éducation positive ? 

Je suis d’accord avec vous l’éducation négative n’existe pas ou en tous cas personne ne le revendique. Mais, nous n’y sommes pour rien dans ce nom qui reconnaissons-le, peut d’ailleurs faire sourire. 

Blague à part, la parentalité positive, qu’est ce que c’est ?

Hé bien, pour faire simple, la parentalité positive est une approche éducative qui base les rapports entre parents et enfants sur l’empathie et le respect. 

Qu’ils l’appellent « Parentalité bienveillante », « discipline positive », « éducation bienveillante », la plupart les auteurs du 21ème siècle partagent cette même vision de l’éducation, basée sur l’épanouissement personnel de l’enfant. 

Celle-ci se rapproche de celle, plus globale, de la psychologie positive, qui s’appuie sur les dernières recherches en neuroscience, étudiant notamment le bonheur et les comportements humains. Ce qui rend cette philosophie si unique, performante et dont l’efficacité est démontrée par des scientifiques !

L’éducation bienveillante s’appuie sur un principe fondamental : la suppression de violences. En tant que partisans de l’éducation positive, nous et les professionnelles de nos crèches considérons que toute forme de violence est abusive et inutile surtout face à des jeunes enfants. 

Par quoi faut-il substituer la violence ?

Si on ne doit pas être violent, si on ne peut se permettre la violence, par quoi faut-il la substituer dans l’éducation des jeunes enfants ?

Hé bien, à l’opposé de la violence, l’éducation positive se base sur la politique de l’exemple. 

L’enfant ne doit plus être aperçu comme un petit apprenti à qui il faut imposer des décisions ou qu’il faut corriger à tout va. Dès son jeune âge, il acquiert le statut d’individu à part entière, ayant pouvoir de décision. 

De ce fait, plus il est entouré d’adultes bienveillants, raisonnés et communicants, plus il est en mesure de s’inspirer de leurs attitudes pour construire sa propre personnalité. 

Ca tombe tellement sous le sens qu’on se demande comment on a fait avant. Mais c’est vrai, sur le coup des accès de colère de ces tout petit, la patience peut manquer, mais il faut se ressaisir…

Cette approche est-elle efficace ? 

L’efficacité de cette approche a été prouvé par différentes études sociologiques, à commencer par ceux de Maria Montessori (cf notre article sur l’histoire de Maria Montessori) c’est la raison pour laquelle nous avons choisi d’en faire un pilier du projet pédagogique de nos crèche et de la formation de nos encadrements. C’est ce qui nous a valu tous les témoignages de parents heureux. 

Que votre enfant soit accueilli ou pas dans une de nos crèches, vous êtes tout à fait libre de vous inspirer de cette approche éducative pour aider votre enfant à s’épanouir en toute confiance dans le monde qui l’entoure. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *