Accueil : Comment ça se passe dans nos crèches ?

Le projet pédagogique décline la mise en pratique au quotidien qui découle de nos valeurs et de nos idées maîtresses (projet éducatif).

Le premier accueil : l’adaptation

L’accueil commence par la semaine d’adaptation. Il est demandé à chaque famille d’avoir une disponibilité importante lors de la première semaine d’accueil. L’enfant et le(s) parent(s) viennent découvrir les lieux et rencontrer l’équipe une heure en matinée, les deux premiers jours, puis deux heures le troisième jour, le repas est inclus le quatrième jour ainsi que la sieste le cinquième jour. 

Cet accueil par étape est essentiel pour que l’enfant trouve ses repères petit à petit, tout en douceur en sentant que son parent l’accompagne et prend le temps de vivre ces premiers moments auprès de lui. 

La référence : outil de sécurisation affective 

Un jeune enfant en collectivité a besoin de repères spatio-temporels et humains. Ce besoin d’attachement est essentiel et lui permet de consolider sa confiance en lui et d’acquérir un sentiment continu d’exister, bases nécessaires à son épanouissement. Afin d’assurer l’existence et la permanence de cette sécurité affective, l’équipe travaille avec un outil que l’on appelle « la référence ».

« Le principe de base de la théorie de l’attachement est qu’un jeune enfant a besoin pour connaître un développement social et émotionnel normal, de développer une relation d’attachement avec au moins une personne qui prend soin de lui de façon cohérente et continue.» 

John Bowlby (psychanalyste)

Chaque professionnelle est référente de plusieurs enfants et ceci est mis en place dès la période d’adaptation de l’enfant et de sa famille. 

Durant le premier accueil, une professionnelle se rend disponible pour accueillir et accompagner les premiers moments de vie à la crèche ainsi que les premières séparations. Elle fait connaissance avec l’enfant, les parents, écoute et partage les informations primordiales que sont les habitudes de vie de l’enfant dans son cadre familial. 

L’enfant et son (ses) parent(s) nouent alors auprès de cette professionnelle de référence les bases d’une relation de confiance, partageant un peu de l’intimité de leur relation parent/enfant. 

La professionnelle accueille ses paroles sans être intrusive et sans jugement, dans l’objectif de comprendre au mieux les attitudes et réactions de l’enfant et de s’adapter le plus justement possible dans sa posture et ses gestes professionnels. 

Pour l’enfant, le visage, la voix et l’attention que lui porte cette personne bienveillante vont rester dans sa mémoire, et au fils du temps, cela restera son repère principal et sécurisant, « sa figure d’attachement », même si les autres collègues s’occuperont bien sûr également de lui. 

Pour la professionnelle référente, cette relation privilégiée qu’elle a tissé reste en mémoire et elle continuera à avoir à cet égard, cette écoute et cette attention un peu plus pointus sur les enfants qu’elle a accueillie et accompagnée depuis les premiers instants. 

Certains parents ont également besoin de cette relation avec un adulte référent auquel il vont pouvoir parler ou se confier sur l’évolution de leur enfant, les étapes de développement à traverser, les doutes, les difficultés, les joies, les fiertés et les défis qui jalonnent la vie de parents. 

L’équipe entière reste bien sûr à disposition de chaque enfant  et chaque famille et cette relation ne doit pas être exclusive ni enfermante. 

Ce fonctionnement implique que la famille vienne, au moment de l’adaptation, sur les horaires de présence de la professionnelle concernée. 

L’accueil au quotidien

L’accueil des enfants et de leurs parents matin et soir est un moment clé dont découle en grande partie la bonne journée de l’enfant. Chaque famille est accueillie individuellement par une professionnelle qui va prendre le temps d’échanger pour savoir comment va l’enfant au niveau général et aussi plus particulièrement au niveau de son sommeil, son alimentation… Chaque échange est personnalisé, on ne prend pas les mêmes renseignements pour un bébé de 3 mois ou pour un enfant de 3 ans. 

Les familles badgent le matin avant de rentrer dans la pièce de vie et le soir en repartant avec leur enfant. 

L’accueil, c’est aussi donner la possibilité aux parents de téléphoner dans la journée pour prendre des nouvelles.

L’accueil, c’est enfin savoir dire au revoir quand l’enfant et sa famille quittent la structure. Pour les plus grands, un petit goûter en l’honneur de l’enfant peut être partagé le dernier jour. Quelques photos, un petit objet souvenir peut également accompagner le moment du départ définitif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *